FORUM DU LAUSANNE-SPORT
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Tournevis Porte-Embouts Stanley avec 6 Embouts – Tête Magnétique
3.91 €
Voir le deal

Les articles de presse (commentaires autorisés)

+44
Mange-gazon IV
FF-LS
RGI
fritz.k
neLSon
radio_global
AxeLS
abhak
zodov
LsLover
TKP1
pizzaiolo
Reckless One
stefvs10
LSDyl
Le Vaudois
Wankdorf 1981
Blue Raph
admin
fatpig
cte
dudu
plik
Thierrible
Qwertz
El Lutin
Nataniel
bonzai
Flee
Rolls
Clash
mic
NPLS
Shogun
Julien F.
michel222
Lessing
TKP
lamadechine
centvingt
Homer
lausarme
LKK
kok9
48 participants

Page 18 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant

Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par Qwertz Ven 4 Nov - 10:21

Pourquoi Lausanne a autant de peine à l’extérieur
Avec déjà cinq défaites en déplacement, le club de la Tuilière n’y arrive toujours pas loin de ses bases. Ce vendredi, son match à Schaffhouse doit lui permettre de faire sauter ce verrou mental.
Nicolas Jacquier

Il y a au moins deux Lausanne-Sport. L’un n’étant pas loin d’être l’exact opposé de l’autre pour ses versions le plus souvent représentées. On connaît celui qui, assumant son rôle de favori, fait la différence à la Tuilière. Le LS n’y est certes pas toujours flamboyant, mais réussit à forcer la décision en emmagasinant les points qu’il faut chez lui. Avec six victoires et un nul - un bilan qui le place en tête de ce classement spécifique, à égalité avec Wil -, rien à dire là-dessus. Sur le plan mathématique, avec une moyenne de 2,7 unités par rencontre, le club de la capitale olympique assure à domicile. C’est d’ailleurs ce que l’on attend d’un prétendant No 1 à la montée.

Mais il existe aussi un autre LS, dont le visage est beaucoup moins séduisant. Et qui, déjà nettement plus ennuyeux, collectionne surtout les faux pas depuis le coup d’envoi du championnat. On raconte ici celui qui, dès l’instant où il s’aventure hors de son jardin, que cela soit en retrouvant la Pontaise ou à l’autre bout du pays, en vient à totalement s’égarer, faute de savoir voyager correctement.

Parcours chaotique
Sur les sept matches à l’extérieur qu’il a disputés jusqu’à présent, le club vaudois en a ainsi déjà perdu cinq (à Bellinzone, Thoune, SLO, Wil et dernièrement Yverdon). Seuls ses déplacements à Aarau et Neuchâtel ayant été couronnés de succès. Un parcours chaotique qui, Xamax excepté, fait du LS la plus mauvaise équipe de Challenge League loin de ses bases, avec une décevante moyenne de 0,86 point par sortie. Une réalité chiffrée indigne de son prétendu statut.

Au moment où se profile, ce vendredi soir, le forcément délicat rendez-vous du Lipo Park à Schaffhouse, comment le LS peut-il à ce point perdre ses repères jusqu’à se retrouver à plat ventre aussi souvent? Faut-il y voir l’unique conséquence d’un esprit trop minimaliste et d’un flagrant manque d’ambitions dans le jeu? Quand on l’interroge sur les raisons de ce grand écart entre l’équipe qui maîtrise globalement son sujet à domicile et celle qui redevient aussi quelconque que fragile loin de la Tuilière, Ludovic Magnin ne s’affole pas devant les vents contraires. «C’est vrai qu’on est dans le dur à l’extérieur, avec des faits de jeu qui ne tournent pas en notre faveur, reconnaît-il en préambule. Mais chaque équipe connaît à tour de rôle ce genre de passages à vide. Et tout finit par s’annuler sur la longueur.»

Mais qu’est-ce qui cloche au fond, coach? «J’essaie de chercher une bonne formule que je n’ai pas encore trouvée. On doit mieux assumer notre rôle de favori, nouveau pour nous. La situation actuelle m’étonne parce que jusqu’à présent, dans ma carrière d’entraîneur, j’étais plutôt bon en déplacement. Avec Altach, on avait même gagné tous nos matches à l’extérieur!»

La donne s’avère cette fois-ci différente. Facteur parmi d’autres, l’inexpérience et la jeunesse d’éléments orphelins de leurs leaders peuvent constituer un début d’explication. «L’impatience de vouloir marquer à tout prix se retourne contre nous, reprend Magnin. On n’a pas la patience d’attendre, on force nos passes. À l’extérieur, on se doit de mieux gérer nos matches. Ce n’est pas une question d’engagement ou de ne pas en faire assez, c’est une question de le faire au bon moment. Lorsqu’on ne peut pas gagner, au moins doit-on apprendre à ne pas perdre.»

Mais peut-être faut-il aussi considérer autre chose, liée à la construction même du contingent. C’est la thèse développée par Gabet Chapuisat pour qui le LS souffre d’un déficit de qualité intrinsèque. «Il n’y a pas de crack dans cette équipe, estime le consultant de Blue Sport. Je suis surpris qu’Ineos n’ait pas construit une équipe plus compétitive. Si vous montez avec cette équipe, vous pouvez faire douze transferts pour tenir en Super League.» Notre interlocuteur ne croit pas davantage à la fatalité ou au simple fait du hasard. «Quand vous perdez cinq matches sur sept en dehors de la Tuilière, reprend-il, c’est forcément qu’il y a un blocage mental. Tout se passe comme si, faute de garanties suffisantes dans le jeu, Lausanne redevenait une petite équipe à l’extérieur.»

Blocage psychologique, absence d’ambitions dans la manière d’aborder ses matches, confiance ébranlée, blessures longue durée de plusieurs cadres, statut de favori à battre, etc. Tout cela s’est combiné pour faire aujourd’hui du LS une équipe en manque d’assurance, incapable de retourner une partie. Son entraîneur le sait: pour offrir un autre visage loin de la Tuilière, il faudra progresser. «On est une bonne équipe de Challenge League, mais ça reste une équipe de Challenge League.» Le constat de Magnin rejoint en cela celui de Gabet Chapuisat.

Pour Sébastien Meoli, il est question d’une approche déficiente, de joueurs ne parvenant pas à se faire violence. «Il n’est pas normal que Lausanne, même parfois à domicile, parvienne à se mettre en danger tout seul, estime son ancien capitaine. Autant jouer dans son stade, devant son public, peut le stimuler, autant j’ai le sentiment que le LS n’en fait pas assez à l’extérieur. On peut y voir la conséquence d’un certain laxisme et un problème de concentration.» Pour l’actuel défenseur du FC Écublens senior, le LS peine à traduire ce que ses fans en attendent, avec un contenu laissant parfois à désirer. «Alors que l’équipe devrait survoler son championnat, Lausanne ne parvient pas à faire la différence, constate-t-il. Ce n’est pas l’une des deux premières places qu’il doit viser, c’est la première et rien d’autre.»

Indice favorable
Restant sur quatre revers consécutifs en déplacement, le visiteur réussira-t-il enfin à stopper cette spirale négative? Alors même qu’il est descendu du podium comme en atteste une quatrième place faisant tache dans le paysage, l’urgence du résultat commence à se faire gentiment sentir. Statistiques plaidant en sa faveur, Lausanne ne s’est plus incliné à Schaffhouse depuis 9 matches (4 succès, 5 nuls). Un indice rassurant de nature à peut-être faire émerger, à l’extérieur aussi, une équipe plus en rapport avec les objectifs qui lui ont été assignés. Faute de quoi…

Schaffhouse – LS, vendredi à 20 h 15
Afficher moins
Effectif Souffrant d’un claquage à la cuisse, Grippo a rejoint la liste des éclopés comprenant déjà Castella, Nanizayamo et Kukuruzovic. Husic suspendu.

Coupe Lausanne disputera son huitième de finale contre YB le 9 novembre à 20 h 15. 2500 billets ont été vendus, dont 800 l’ont été à l’intention des fans bernois.

L’exploit Serge Müller a disputé l’intégralité des… 56 derniers matches du FC Schaffhouse. Le capitaine n’a plus quitté le terrain depuis le 23 avril 2021!

Camp d’entraînement Au lendemain d’un match amical contre Bâle fixé le 3 décembre, les joueurs seront en congé pendant trois semaines et demie. Après des tests en fin d’année, Lausanne ira préparer la reprise de 2023 en Tunisie.

Ludovic Magnin: «On est conscient qu’on est une équipe très jeune. Ce qui nous manque le plus actuellement? Nos leaders! Afin de casser quelque peu la routine, on va modifier les horaires en partant plus tard ce vendredi pour Schaffhouse. Et tactiquement, on va changer quelque chose aussi.» NJR

Qwertz

Date d'inscription : 29/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par Qwertz Ven 4 Nov - 10:46

C'est quand même étonnant ce décompte de billets vendus pour le match contre YB (seulement 1700 si on ne compte pas les fans bernois!!)... Pourtant, le stade semble bien se remplir sur la page de la billetterie : rien qu'avec les tribunes A et C, on atteint les 2500-3000 places réservées à vue d'oeil... Le club distribue-t-il des billets à la pelle?

Qwertz

Date d'inscription : 29/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par Nataniel Ven 4 Nov - 12:37

Alvyn Sanches, le dernier joyau lausannois
Dans la dernière décennie, grand nombre de joueurs intéressants sont sortis du centre de formation du LS. Des plus récents – Husic, Okoh, Zeqiri, Ndoye, Puertas, Isaac Schmidt – aux plus anciens – Custodio, Lotomba, Pasche, Ben Khalifa, Lavanchy – le centre de formation de Team Vaud a vu passer beaucoup de joueurs aujourd’hui affirmés dans le football suisse. Le dernier en date: Alvyn Sanches. Le jeune joueur suisse né en 2003 réalise un début de saison des plus prometteurs.

Crédit photo: Lausanne-Sport
Téo

À l’été 2019, le Lausanne-Sport recevait quelques deux millions d’euro pour un jeune joueur de son centre formation avec encore aucun bagage en pro. Bryan Okoh (2003), jeune défenseur central de 16 ans évoluant avec les M18 du club de la Pontaise, fait ses valises direction Salzburg et son club ferme le FC Liefering; de quoi montrer tout le talent du Gamin d’ici qui n’a malheureusement pas eu l’occasion de le montrer aux spectateurs lausannois. Depuis, le défenseur central a connu son premier rassemblement avec l’équipe nationale A en novembre 2021, rassemblement durant lequel il se blesse aux ligaments croisés. Okoh - considéré comme un des défenseurs centraux les plus prometteurs d’Europe - n’a pas encore pu reprendre le chemin des terrains, mais nul doute que le talent lausannois saura revenir avec un retour attendu en début d’année 2023.


Celui de Bryan Okoh marque le début d’une vague de départ des joueurs formés au LS. Mais, cette fois-ci, le club ne veut pas prendre le risque de ne pas les voir éclore sous son maillot. C’est pourquoi, la saison suivante est, par exemple, la première saison complète dans le monde professionnel pour un certain Dan Ndoye (2000), saison 2019-2020 durant laquelle il marquera 7 buts et réalisera 9 assists en 34 matchs. Aujourd’hui international suisse, le potentiel de l’attaquant du FC Bâle est très grand.


Une génération dorée
Histoire un peu différente pour son coéquipier Andi Zeqiri (1999), car lui a effectué ses débuts au LS en 2015 déjà alors qu’il n’était âgé que de 16 ans. Mais, après une pige d’une année au centre de formation de la Juventus, il revient au LS à l’été 2017 dans un rôle de joker. Il joue en moyenne 27 minutes par match lors de la saison 2017-2018 et 39 minutes par match en 2018-2019. Un temps de jeu relativement faible si l’on s’arrête sur ses statistiques plus qu’intéressantes (7 buts et 2 assists). Comme Dan Ndoye, c’est lors de la saison 2019-2020 que le prodige de Team Vaud devient titulaire dans l’effectif lausannois. À la clé, une saison à 22 buts et 10 assists entre Challenge League et Coupe Suisse. Le résultat est le même pour les deux lausannois: Dan Ndoye signe alors à Nice pour environ un million d’euro et Andi Zeqiri signe à Brighton pour quatre millions d’euro.


Issu de cette même génération dorée, un certain Cameron Puertas (1998) fera lui ses valises dix-huit mois plus tard, direction la Belgique et l’Union Saint-Gilloise. Devenu une véritable icône du club, l’ancien bulldog du LS a laissé un grand vide lors de son départ du club. Mais le talent de cette folle génération ne s’arrête pas là ! Gabriel Barès (2000), disputait sa première saison complète au LS en 2020-2021 et tentait sa première expérience à l’étranger une saison plus tard. Direction la France et Montpellier pour un jeune aux qualités techniques certaines. Comment une telle génération a pu exploser dans un club qui végétait en deuxième division suisse ?


Pour mieux comprendre le potentiel vaudois, nous nous sommes tournés vers un autre élément important de cette volée magique: Isaac Schmidt (1999). Aujourd’hui, il est un joueur établit en Super League qui fait les beaux jours du FC Saint-Gall et dont le nom circule en équipe de Suisse. Mais tout n’a pas été si simple pour le polyvalent Marcelo Suisse qui n’a jamais réellement eu sa chance du côté de la Tuilière. Le Lausannois effectue ses débuts avec la Une du LS en juin 2020 en compagnie de certains de ses coéquipiers de l’époque. En une année et demie, il joue à quinze reprises, la plupart du temps en sortie de banc. Depuis, le club vaudois se mord un peu les doigts et voit celui qui s’est imposé dans l’une des équipes les plus séduisante du pays comme l’oublié de cette magnifique génération.


Une nouvelle stratégie incarnée par Pablo Iglesias
Sans amertume et avec beaucoup de reconnaissance, le joueur du FC Saint-Gall nous explique le tournant du LS vers son académie: « Pablo Iglesias [aujourd’hui directeur du football au FC Sion] a permis d’ouvrir les portes de la première équipe aux talents du club. Le potentiel formateur du LS est maintenant connu ». L’arrivée d’Iglesias au LS en 2018, combinée au nouveau centre sportif de la Tuilière inauguré en 2020 marquent le franchissement d’un cap dans le projet des jeunes lausannois: « les nouvelles infrastructures du club sont un bon signal pour le développement des jeunes. À l’époque, elles n’étaient pas comme celles d’aujourd’hui. Les différentes équipes du club se partageaient plusieurs terrains qui n’étaient pas au même endroit. Notre génération a, par exemple, dû partager la salle de musculation avec l’athlétisme. Ce n’était pas toujours simple. Mais c’était le charme du LS ! »


Isaac Schmidt fait cependant un constat sur la différence entre les centres de formations romands et alémaniques : « Nous avons eu de bons résultats chez les jeunes, même si nous ne sommes pas arrivés à remporter le championnat. Je dirai que les Suisses allemands sont au-dessus à cet âge au niveau de la mentalité. Tu ressens un côté plus professionnel chez eux, un meilleur encadrement et un meilleur suivi. Le programme scolaire est peut-être plus adapté que chez nous par apport à la charge d’entrainement. Ce n’était pas encore tout à fait au point à notre époque ». Un constat que partageait d’ailleurs Souleymane Cissé au moment de rejoindre le projet INEOS. Souhaitant créer un ADN LS, une des premières mesures de l’ancien directeur sportif du LS a été de tenter de créer une cohérence entre les différentes équipes de jeunes afin de prôner un jeu LS pour toutes les catégories d’âge et non plus penser à la performance de l’équipe en tant que telle.


Mais tout ne s’arrête pas là. Après les départs de ses dernières coqueluches – Puertas, Ndoye et entre autres Zeqiri – La Tuilière découvre, depuis la saison dernière, son dernier joyau en date. Né en février 2003, Alvyn Sanches dispute son premier match professionnel en toute fin de saison 2020-2021 (il joue 26 minutes en cumulé lors des deux dernières journées de la saison). La saison dernière (21/22), il dispute sa première saison complète avec le groupe pro. Dans une saison compliquée sur le plan sportif et extra-sportif pour le Lausanne-Sport, il évolue tantôt au poste d’ailier droit sous Borenovic, tantôt en tant qu’attaquant de soutien en fin de saison sous Casanova. Sur son ancien coach en M21, Isaac Schmidt déclare: « Ilija Borenovic a également un impact positif sur notre génération. C’était dur, car il était sévère et pointilleux. Il se comportait avec nous comme si nous étions des adultes. Ce n’était pas toujours facile à accepter, mais cette exigence a été bénéfique pour notre nous. ». Un caractère qui devrait aider la Nati M18, qu’il coach désormais depuis le mois d’août.


Malgré la relégation en Challenge League, Ludovic Magnin fait désormais évoluer Alvyn Sanches un peu plus bas sur le terrain. Un rôle de milieu relayeur avec beaucoup plus de liberté qui lui sied bien. En 14 rencontres de championnat disputées depuis le début de la saison – dont 13 en tant que titulaire en numéro huit dans le onze de Magnin – Alvyn Sanches marque à quatre reprises et distribue trois assists. Sa performance de choix contre l’alors leader Wil à la fin septembre en a fait saliver plus d’un ! Rencontre durant laquelle il marquera un but et distribuera deux assists dans une victoire 4-0 des siens. Cette saison, Sanches est le deuxième meilleur buteur du LS derrière Brighton Labeau, ainsi que le joueur ayant reporté le plus de duel au sol du championnat (133 duels gagnés), devant Allen Njie (117). Il est aussi le joueur ayant subi le plus de fautes (42), devant Agustín Gonzáles (32).


Le jeune lausannois a même eu les joies de connaitre ses premières sélections avec la Nati M20 grâce à ses bonnes performances en club. Le bilan est très bon : 2 sélections, 2 buts et 1 assist. S’il continue sur cette voie, nul doute que l’accession vers la Nati M21 se fera bientôt pour le meneur de jeu du LS. Isaac Schmidt se rappelle du petit prodige: « À l’âge de 12-13 ans au terrain d’Eterpeys nous avions fait un match contre des plus jeunes de 8 ans. Ce jour-là, un de ces jeunes nous a clairement challengé. J’ai tout de suite vu qu’il allait devenir très bon, que c’était un crack. Ce petit jeune, c’était Alvyn Sanches ! ». S’il maintient ce rythme et ce niveau de performances, nul doute que la carrière du jeune lausannois suivra le chemin montré par ses anciens coéquipiers de ces dernières années.


Un nombre incalculable de talents
Pour appuyer la qualité du travail effectué par le club vaudois au niveau de la formation ces dernières années, il suffit de mentionner la volée 2015-2016 des M18 de Team Vaud: aux côtés d’Isaac Schmidt évoluaient Lucas Pos (aujourd’hui au Stade-Lausanne Ouchy), Jordan Lotomba (OGC Nice), Adam Ouattara (Xamax), Mersim Asllani (SLO), Lavrdrim Hajrulahu (SLO), Josias Lukembila (Wil), Timothie Zali (Wil), Andi Zeqiri (FC Bâle) et même quelques apparitions d’un certain Nicky Beloko (Lucerne). Au moment d’évoquer anecdotes et souvenirs, Isaac Schmidt prévient: « S’il a l’opportunité de rejoindre un club de Super League dans un futur proche, c’est sur Josias Lukembila qu’il faut miser (10 buts et 7 assists la saison dernière à Wil) ! »


Du côté du LS, il semblerait que la machine à talents n’est pas près de s’arrêter. Mayka Okuka (2003), du même cru qu’Alvyn Sanches, gratte un bon temps de jeu en ce début de saison (161’ en championnat pour le moment) et vient d’inscrire son premier but en pro contre Xamax au début du mois d’octobre. De quoi réjouir les fans qui ne demandent que ça !
Nataniel
Nataniel

Localisation : 1022
Date d'inscription : 12/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par kok9 Ven 4 Nov - 13:36

sympa (quelle est la source ?).
Le journaliste aurait pu toucher 2 mots des errements des 2 dernières saisons.

kok9

Date d'inscription : 29/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par Nataniel Ven 4 Nov - 14:24

kok9 a écrit:sympa (quelle est la source ?).
Le journaliste aurait pu toucher 2 mots des errements des 2 dernières saisons.

K média sur leur page instagramm
Nataniel
Nataniel

Localisation : 1022
Date d'inscription : 12/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par LKK Mer 9 Nov - 7:40

Football - Choc en Coupe de Suisse

«Le LS a autant de chances de se qualifier que YB»
Héros contre Zurich, Aldin Turkes, qui revient peu à peu après vingt mois de galère, est convaincu que l’exploit est possible en huitièmes de finale, ce mercredi (20 h 15) à la Tuilière.

André Boschetti

Personne n’est dupe du côté de la Tuilière. Pour que le Lausanne-Sport poursuive son aventure en Coupe de Suisse au moins aussi loin que la saison passée - élimination en quarts face à Yverdon -, il devra tout simplement réaliser le plus grand exploit de l’ère Ineos, ce mercredi. S’ils entendent sortir Young Boys d’une compétition à laquelle la meilleure équipe du pays attache une énorme importance après son douloureux échec sur la scène européenne, les Lausannois de Ludovic Magnin auront donc l’obligation de rendre une copie presque parfaite tout en espérant que leurs adversaires ne soient pas au sommet de leur art.

Comme le LS ne maîtrise pas cette seconde condition, il focalise toute son énergie sur la première. Et pour réaliser le match parfait, le coach de la Tuilière dispose avec Aldin Turkes d’un atout précieux. Le même qui avait permis à son équipe d’éliminer le FC Zurich au tour précédent (3-2). Entré en jeu à cinq minutes de la fin du temps réglementaire, l’attaquant avait d’abord égalisé puis offert au LS le but d’une incroyable qualification en prolongation.

«Bien sûr que je me souviens parfaitement d’une journée qui est inscrite à jamais dans ma mémoire, sourit Aldin Turkes. Je la prends comme une première récompense après les vingt mois de galère que j’ai traversés. Raison pour laquelle, en quittant le terrain, j’ai d’abord pensé à toutes les personnes qui m’ont été proches - ma famille et le LS en tête - durant cette période douloureuse. Mais tout cela ne doit être qu’un début. Pour moi et mon club.»

Inutile de préciser que la venue à la Tuilière de YB n’est pas de celles qui effraient le No 99 lausannois. «Pour moi, le LS a autant de chances de se qualifier que le leader de Super League! Nous avons bien sûr beaucoup de respect pour YB, mais on a les qualités pour créer l’exploit. Et puis, c’est vrai qu’on aurait pu espérer un tirage un peu plus simple qui nous aurait permis de passer un tour supplémentaire, mais pour le public et le club ambitieux que nous sommes, je crois que cette affiche est la plus belle possible. Un duel qui nous permettra aussi de bien évaluer notre valeur actuelle.»

Optimiste et positif

Quoi qu’il arrive mercredi, ce duel ne sera qu’une simple étape vers ce tant attendu, et espéré, retour vers les sommets pour Aldin Turkes. Gravement touché aux ligaments d’un genou le 23 décembre 2020, celui qui était alors en tête du classement des buteurs de Super League et tout proche d’être convoqué avec la Bosnie a vécu un calvaire long de plus de six cents jours. «J’ai tout de suite su que la blessure était grave, raconte-t-il, mais jamais à ce point. En fait, c’est juste après l’opération, au moment où le médecin m’a annoncé qu’un nerf avait été écrasé dans le choc, que j’ai compris que l’attente allait être très longue. La seule chose qui m’a un peu rassuré, c’est quand il m’a garanti que je pourrais rejouer au foot. Sans toutefois pouvoir me dire si ce serait dans huit mois, un an ou davantage encore. Ce qui m’a aussi permis de rester optimiste et positif, c’est qu’à mon âge (26 ans) j’ai encore la possibilité de jouer une dizaine d’années à un très bon niveau.»

Une interminable attente durant laquelle Turkes n’a jamais perdu le moral. «J’ai beaucoup souffert lors des deux à trois premiers mois, qui ont de loin été les plus pénibles. Le soutien de mes proches, de mon agent et du LS a alors été très précieux pour moi. Ensuite, et comme l’évolution de cette blessure a été très lente, j’ai appris la patience. Une qualité qui m’est encore très utile aujourd’hui.»

Aucune frustration

Indispensable même car depuis le début de la saison, Aldin Turkes n’est aligné qu’au compte-gouttes par Ludovic Magnin. Même après avoir montré, contre Zurich en Coupe, qu’il était désormais en mesure d’assurer un excellent rendement durant plus d’une demi-heure. «C’est vrai, mon temps de jeu reste très limité mais je n’éprouve aucune frustration. Cet été, avec le coach, nous avons établi un plan pour me permettre de retrouver graduellement ma meilleure forme. Mon objectif est d’être capable de lutter pour une place de titulaire dès la reprise, en janvier. Mais pour que je sois au niveau qui était le mien au moment de l’accident, je pense qu’il me faudra encore quelques bons mois et beaucoup de travail. Aujourd’hui, je ne me sens qu’à 70% - 80% de mon potentiel. Au niveau de l’explosivité par exemple, j’ai encore pas mal de progrès à faire.»

En fin de contrat en juin

Une pénible épreuve dont Aldin Turkes ne songe qu’à tirer le positif. «Avant, je ne me rendais pas vraiment compte de la chance que j’avais, rigole-t-il. Tout allait dans le bon sens, je marquais beaucoup de buts, je n’étais jamais blessé. Tout me souriait. Maintenant, je pense que j’apprécie beaucoup plus chaque moment passé sur un terrain. Même lors d’un entraînement dur, il ne me viendrait pas à l’esprit de me plaindre.»

En attendant que tout redevienne comme avant, le buteur lausannois doit aussi penser à son avenir. «Mon contrat avec le LS se termine en juin, rappelle-t-il. Nous avons commencé à évoquer une prolongation avec mes dirigeants mais il n’y a rien de concret pour l’instant. Cela dit, je suis optimiste car mon vœu le plus cher est de rester ici et je crois que le LS a la même volonté. Jamais au cours de ma carrière je ne m’étais autant attaché à un club et à une région qu’ici. Je suis vraiment devenu amoureux de Lausanne et du LS.»
LKK
LKK

Date d'inscription : 27/07/2007

fatpig, LsLover et neLSon aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par LKK Mer 9 Nov - 17:51

https://www.lematin.ch/story/le-fc-sion-a-denonce-le-contrat-le-liant-a-la-ville-pour-tourbillon-145555895198

Interessant le passage sur le Tuillere… je me souvenais pas d’un loyer aussi bas pour notre club. Maintenant la source c’est Tintin donc a prendre avec des pincettes
LKK
LKK

Date d'inscription : 27/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par kok9 Mer 9 Nov - 18:15

Allez, je viens en aide à Ineos (CC racontant ce qu'il veut):
Selon mes chiffres, LS "foot" dépense plus qu'il ne reçoit pour la gestion du stade, ce qui est normal, vu que le stade est utilisé pour d'autres activités sensées rapporter des sous (à LS event ou qqch comme ça); c'est le deal avec la Ville, qui est propriétaire du stade.

kok9

Date d'inscription : 29/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par lausarme Jeu 10 Nov - 0:03

Bon résumé.

https://www.lematin.ch/story/lausanne-a-eu-droit-au-respect-dyb-pas-a-la-qualification-537228515398
lausarme
lausarme

Date d'inscription : 18/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par dudu Jeu 10 Nov - 7:36

https://www.blick.ch/fr/sport/football/elimine-de-la-coupe-de-suisse-contre-yb-lausanne-na-pas-ete-aide-par-larbitrage-id18039534.html
dudu
dudu

Localisation : Cossonay
Date d'inscription : 27/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par LKK Ven 11 Nov - 9:04

https://www.rts.ch/sport/football/13532056-challenge-league-lausanne-la-confiance-cest-le-maitremot-pour-un-footballeur-explique-brighton-labeau.html
LKK
LKK

Date d'inscription : 27/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par LKK Sam 12 Nov - 11:17

Football - Ineos à la tête du LS

Un quinquennat réussi côté cour mais raté côté terrain
Ce dimanche 13 novembre, cela fera cinq ans qu’Ineos a racheté le LS à son ancien propriétaire, Alain Joseph. Avec un bilan pour le moins contrasté.

André Boschetti

Le 13 novembre 2017, dans ses locaux, à Rolle, Ineos marquait son entrée dans le monde sportif professionnel en officialisant l’achat du Lausanne-Sport. L’enthousiaste David Thompson prenait la présidence d’un club qui pointait alors au cinquième rang du classement de Super League. Entre grands sourires et chaleureuses poignées de mains, le nouveau boss lausannois ne promettait certes rien de concret mais prédisait quand même au LS un destin européen «dans les trois, quatre ans», avec la ferme volonté de «replacer le club là où est sa juste place, c’est-à-dire parmi toutes les meilleures équipes du pays». Cinq années beaucoup plus tumultueuses que prévu ont passé depuis. À la direction du club, David Thompson a vite été écarté au profit de Bob Ratcliffe d’abord, puis de Leen Heemskerk dès l’été dernier. Sur le terrain, le LS a vécu deux relégations - entrecoupées d’une promotion - dans une Challenge League où il végète en quatrième position aujourd’hui. Et cela malgré un investissement global que l’on peut estimer supérieur à 50 millions de francs en cinq ans. Pour ces noces de bois entre Ineos et le LS, aucune festivité particulière ne sera organisée du côté de la Tuilière. Logique, tant le moment serait mal choisi pour célébrer une union, certes globalement salvatrice pour le plus grand club du canton, mais plombée par des résultats sportifs très éloignés des espoirs qu’avait suscités l’arrivée du géant de la pétrochimie en 2017. Pour tracer un bilan de ce premier quinquennat, nous avons demandé à six personnes qui représentent différents courants de nous apporter leur éclairage avisé.

Vincent Steinmann vice-président du LS

«L’engagement est colossal»
«L’engagement d’Ineos au LS est colossal, massif et décisif pour l’histoire du club. Des structures aux infrastructures, du secteur professionnel à la formation, de l’administration à l’opérationnel, le club s’est développé à 360 pour entrer finalement dans son nouveau stade et dans son siècle. Nous avons bien entendu vécu des coups de frein violents, extrêmes. Je pense aux résultats et à la pandémie notamment. Mais malgré tout, Ineos est resté présent, solide. Au sein du club, nous avons toujours pu compter sur un actionnaire qui ne s’est jamais défilé. Et je ne doute d’ailleurs pas de son engagement sur le long terme. Au bout de cinq ans, c’est surtout au LS de faire son bilan, à nous tous, responsables, de redonner à Ineos. La place du LS est en Super League dans un stade plein, point final. Ma conviction est que le LS est une «bombe atomique» et qu’il est temps pour tout un chacun qu’elle explose. Pour Ineos et surtout pour les Vaudois.»

Ineos sous le crible de six observateurs éclairés

Alain Joseph ancien propriétaire et président

«Il manque un vrai patron»
«Je conserve le regard de celui qui est certain d’avoir transmis le club au bon propriétaire. Et ce, même si depuis le départ de David Thompson, le premier président de l’ère Ineos, j’ai le sentiment qu’il manque un vrai patron au LS. En grande partie à cause de cela, le LS est aujourd’hui, au niveau sportif, loin de ces attentes que nous avions tous en 2017. Les résultats sont l’essence d’un club et, de la préformation à la 1re équipe, ils sont décevants. Principalement parce qu’il manque cette personne à même de s’impliquer pleinement dans le quotidien du club afin d’accompagner son propriétaire, de le rapprocher de tous ceux qui soutiennent le LS, en étant beaucoup plus présent à la Tuilière que Bob Ratcliffe hier et Leen Heemskerk aujourd’hui. Et que l’on ne me dise pas que cette personnalité locale n’existe pas. Je vois deux ou trois personnes qui correspondent au profil idéal. Cela dit, Ineos a déjà fait beaucoup de belles choses pour le club, à commencer par ce stade qui est magnifique grâce à eux. La question que je me pose est quelle sera leur réflexion pour les cinq prochaines années.»

Patrice Iseli chef des Sports de la Ville de Lausanne

«Un partenaire solide et fiable»
«Lors de la vente du LS à Ineos, notre priorité était de savoir si le nouveau propriétaire allait respecter les engagements pris par Alain Joseph au sujet de la Tuilière. De ce point de vue, ils ont non seulement pleinement joué le jeu mais ont aussi beaucoup contribué à la réussite de ce stade en ajoutant quelques millions supplémentaires pour améliorer le projet initial. Il a été - et reste - un partenaire loyal, même si tout n’a pas toujours été simple. En ce qui concerne l’aspect sportif, les résultats ne sont pas ceux auxquels on s’attendait. Nous sommes malheureusement loin aujourd’hui des objectifs européens qu’avait évoqués David Thompson en novembre 2017. Malgré cela, en tant que chef du Service des sports, je suis rassuré de voir le LS en mains si solides, car j’ai encore bien en mémoire la faillite de 2003. Je reste convaincu qu’Ineos est un partenaire solide et fiable qui a soif de succès mais qui doit encore apprendre. L’arrivée de Ludovic Magnin est un bon signe de leur volonté de se rapprocher des Vaudois.»

Pascal Kiener directeur général de la BCV

«Ineos mérite notre patience»
«Notre collaboration avec le LS remonte à plus d’une dizaine d’années, c’est-à-dire avant l’arrivée d’Ineos. Notre relation avec leurs représentants est à la fois bonne et professionnelle. En tant que sponsor, nous ne nous permettons aucune ingérence dans la gestion du club. Ineos a toujours assuré vouloir faire du LS un club phare en Suisse et cette ambition est toujours présente. En tant qu’amateur de football, je sais qu’il faut du temps pour franchir les différents paliers. Surtout lorsque l’on débarque dans un domaine jusque-là inconnu, comme c’était leur cas en 2017. Des erreurs peuvent alors se produire. Nous avons vécu un épisode douloureux la saison passée avec cette relégation, mais nous gardons malgré cela pleine confiance en Ineos et en leur volonté de faire encore progresser le club. Dans cet ordre d’idées, il est important pour nous que des jeunes issus de Team Vaud aient l’opportunité de rejoindre la 1re équipe. Comme de constater qu’ils cherchent à donner une teinte plus régionale à ce club. Ils méritent qu’on fasse preuve de patience.»

Stefan Nellen ancien vice-président

«Mauvais choix stratégiques»
«En cinq ans, nous sommes passés par tous les états d’âme. Il y a d’abord eu le fol espoir d’avoir trouvé le repreneur idéal, soit un propriétaire ambitieux, avec des moyens importants et qui accorde une grande importance aux jeunes. Une courte période suivie par la déception de la première relégation. Nous avons ensuite connu la frustration d’un retour immédiat en Super League raté malgré les investissements consentis. Des efforts ensuite récompensés par deux exercices consécutifs réussis. Au lieu de surfer sur cette vague, Ineos a tout chamboulé en donnant les rênes du LS à Nice. Une perte d’identité qui a coûté très cher. J’ai heureusement l’impression qu’il y a eu une prise de conscience de leur part et qu’ils attachent désormais plus d’importance à l’aspect local. Pour accomplir un nouveau pas dans la bonne direction, il faudrait qu’Ineos accepte de mettre en avant une personnalité locale, proche des gens. Comme l’était David Thompson. Même s’il y a eu beaucoup de positif durant ce quinquennat, Ineos a payé au prix fort ses mauvais choix stratégiques.»

Gabet Chapuisat ancien joueur du LS et consultant TV

«Un bilan sportif très décevant»
«Par rapport aux attentes sportives suscitées par leur arrivée, c’est une grande déception. Je me souviens qu’en 2017 on parlait Europe et premiers rôles en Super League, mais l’équipe coulait déjà six mois plus tard. Ensuite, pas mal d’erreurs ont été commises dans la gestion du club, notamment au niveau des directeurs sportifs. La non-reconduction du contrat de Giorgio Contini en 2021 en a été une d’importance. À mon avis, la raison principale de ces échecs a été de ne pas avoir su placer les bonnes personnes aux bons endroits. On peut maintenant espérer qu’ils sauront tirer les leçons de ces erreurs. Et très vite, car manquer la promotion cette saison serait dramatique. Avec un budget largement supérieur à la moyenne de Challenge League, on est en droit d’attendre beaucoup plus. J’ai aujourd’hui l’espoir que ça aille mieux mais malheureusement pas de certitudes à ce sujet. Sinon, Ineos a fait du bon travail vis-à-vis du stade et du développement du club mais ces points positifs sont ternis par les résultats sportifs, qui restent le moteur principal d’un club.»

L’avant-match -
LS - Bellinzone, dimanche 16h30 à la Tuilière

Les absents Castella, Grippo, Kukuruzovic (blessés) et Brown (suspendu).

Revanche En ouverture de saison, le Lausanne Sport s’était incliné (0-1) face à Bellinzone. Une bonne raison pour remettre les compteurs à zéro avec le néo-promu tessinois et prolonger la belle série des Lausannois à la Tuilière (six victoires pour un nul) cette saison.

La statistique Avant cette seizième et antépénultième ronde de l’année, Bellinzone est, avec seulement 163 frappes, l’équipe qui a adressé le moins de tirs en direction du but adverse. Loin derrière l’étonnant leader en la matière qu’est Vaduz (246). Quant au Lausanne Sport, il pointe au 5e rang avec 212 tirs. ABO
LKK
LKK

Date d'inscription : 27/07/2007

kok9 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par dudu Dim 13 Nov - 10:14

https://www.rts.ch/sport/video/sport-dimanche/13523246-reportage-ludovic-magnin-et-sa-relation-avec-son-pere.html
dudu
dudu

Localisation : Cossonay
Date d'inscription : 27/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par LKK Lun 14 Nov - 8:01

Un LS à réaction n’a pas suffi pour battre Bellinzone
Challenge League

Menés au score après une première mi-temps catastrophique, les Vaudois ont pu éviter la défaite grâce à leur buteur Brighton Labeau (1-1).

Comment le Lausanne-Sport a-t-il pu tomber si bas, dimanche contre Bellinzone, quatre jours seulement après avoir offert, durant une bonne heure, une magnifique réplique à Young Boys en Coupe de Suisse? Si Ludovic Magnin pouvait répondre à cette question, il aurait probablement déjà résolu une grande partie du problème qui plombe son équipe depuis le début de cette laborieuse saison de Challenge League.

Mais comme, jusqu’en mai prochain au moins, le quotidien des Vaudois ressemblera beaucoup plus à d’âpres batailles de fond de cour qu’à de prestigieux combats, le technicien de la Tuilière aura comme principale tâche de trouver la bonne réponse durant la longue trêve qui attend ses joueurs dans moins de deux semaines. «Mais d’ici là, coupe Magnin, nous avons encore deux matches importants à jouer, que nous devrons gagner pour rester au contact des meilleurs.»

Pour cela, il faudra bien entendu que le LS propose un visage très différent de celui qu’il a montré durant une première mi-temps d’une rare indigence. «C’est la pire de la saison, soupire le coach de la Tuilière. Durant la pause, je le leur ai d’ailleurs clairement dit avant de procéder à un ajustement tactique (ndlr: défense à quatre au lieu de trois) qui nous a permis de reprendre la main pour égaliser rapidement (55e). Ensuite, nous avons eu plusieurs occasions pour prendre les devants avant que Dabanli perde ses nerfs et soit expulsé. À dix, nous sommes en revanche passés tout près de la défaite.» Impossible bien sûr de dire si le carton rouge - le deuxième déjà pour le défenseur allemand et le cinquième adressé à un défenseur central lausannois - a coûté deux points supplémentaires au LS, mais ce qui est plus certain, c’est que le fait de souvent terminer une rencontre avec un homme de moins n’est pas la meilleure solution pour revenir au score ou arracher une victoire. «Il faut que j’en parle cette semaine avec mes joueurs, tonne Magnin. Toutes ces expulsions sont différentes les unes des autres mais, autant je peux parfois comprendre qu’un jeune joueur commette ce type d’erreurs, autant j’ai de la peine à justifier le geste déplacé d’un élément aussi expérimenté que Dabanli, aujourd’hui (dimanche).»

Deux matches compliqués

Alors qu’une victoire contre le néopromu aurait placé le LS en bonne position pour conclure cette première phase à l’une des deux premières places du classement, réussir deux bons résultats lors de son déplacement à Vaduz puis lors de la réception d’Aarau devient désormais impératif pour ne pas perdre le contact avec le trio de tête.

André Boschetti
LKK
LKK

Date d'inscription : 27/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par dudu Mar 15 Nov - 19:11

https://www.youtube.com/watch?v=_ZtYkqiGhkk&feature=youtu.be
dudu
dudu

Localisation : Cossonay
Date d'inscription : 27/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par Nataniel Mer 16 Nov - 17:34

Les jours du FC Chiasso sont comptés
https://lematin.ch/story/le-fc-chiasso-tout-proche-dune-retentissante-faillite-934842375979
Nataniel
Nataniel

Localisation : 1022
Date d'inscription : 12/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Nouvel épisode du podcast du FC Lausanne-Sport

Message par radio_global Ven 18 Nov - 13:53

Hello!

Votre émission hebdomadaire est disponible Smile

https://soundcloud.com/radio-global-sport/10-ls-le-podcast-du-fc-2

N'hésitez pas à réagir Smile

radio_global

Date d'inscription : 28/06/2022

Le Vaudois aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par LKK Sam 19 Nov - 10:24

Lausanne espère se relancer à Vaduz

Football Lausanne, qui n’a plus gagné depuis trois matches de championnat (deux nuls, une défaite) se rend dimanche à Vaduz (14 h 15) avec l’espoir de mettre un terme à cette série. Castella, Grippo et Kukuruzovic, blessés, ne rejoueront pas avant 2023. Dabanli non plus, lequel a écopé de deux matches de suspension après son expulsion. L’équipe vaudoise dormira samedi soir à Bad Ragaz (SG). «Avec le jeu de la concurrence, j’ai enfin l’embarras du choix», se réjouit Ludovic Magnin.NJR
LKK
LKK

Date d'inscription : 27/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par lausarme Sam 19 Nov - 13:38

LKK a écrit:Lausanne espère se relancer à Vaduz

Football Lausanne, qui n’a plus gagné depuis trois matches de championnat (deux nuls, une défaite) se rend dimanche à Vaduz (14 h 15) avec l’espoir de mettre un terme à cette série. Castella, Grippo et Kukuruzovic, blessés, ne rejoueront pas avant 2023. Dabanli non plus, lequel a écopé de deux matches de suspension après son expulsion. L’équipe vaudoise dormira samedi soir à Bad Ragaz (SG). «Avec le jeu de la concurrence, j’ai enfin l’embarras du choix», se réjouit Ludovic Magnin.NJR

L'embarras du choix... ça laisse songeur. Toujours les mêmes blessés et Danbali suspendu.
Rien que la défense me fait peur, surtout à 3.
Sow manque d'expérience et son dernier match était mauvais, Husic et Brown sont sur courant alternatif et Nani peut autant marquer un goal sur corner que nous coûter un but.
Devant il n'y a que Labeau qui est indiscutable, mais il faut qu'il reçoivent le ballon.
Si notre milieu fait un grand match ça fera la différence autrement non.
lausarme
lausarme

Date d'inscription : 18/10/2007

dudu et Nataniel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par kok9 Dim 20 Nov - 11:12

Me suis posé la même question de quelle concurrence parle-t-il, surtout en défense ? De l'ironie de la part de Magnin ?

kok9

Date d'inscription : 29/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par LKK Lun 21 Nov - 9:11

La colère gronde chez les fans du LS
Football

La centaine de supporters vaudois qui avaient effectué déplacement jusqu’à Vaduz, dimanche, a manifesté leur ras-le-bol aux joueurs après ce nouveau revers (0-1).

En football, les chiffres ne disent jamais tout mais ils présentent l’avantage de refléter une situation avec une froide justesse. Ceux qui concernent le parcours du Lausanne-Sport - alors que la première partie du championnat de Challenge League se conclura le week-end prochain - ne sont pas dignes du tout d’un candidat à la promotion directe. Et moins encore à ceux qu’aurait dû afficher un grandissime favori à un retour immédiat à l’échelon supérieur.

Dimanche, face à l’avant-dernier du classement, le LS a concédé sa sixième défaite en neuf déplacements. Neuf rencontres loin de la Tuilière où il n’a inscrit que quatre misérables buts. Battus 1-0 au Liechtenstein, les joueurs de Ludovic Magnin ont porté à 408 le nombre de minutes sans parvenir à tromper un gardien adverse. Quant à leur dernière victoire à l’extérieur, elle remonte déjà au 12 août, soit plus de trois mois sans un retour joyeux à Lausanne. Mais le plus inquiétant, c’est cette chute libre que connaît le LS lors de ce deuxième des quatre tours au programme. Avec une misérable moyenne d’un point par match, il ne devance que Schaffhouse au classement du 2e tour.

Malgré un bilan autrement plus positif à la Tuilière (20 points sur 24 possibles), le LS regarde désormais de loin le duo Wil-SLO qui compte déjà six longueurs d’avance. Une situation qui a provoqué la colère de la centaine de supporters lausannois qui avaient consacré leur journée pour traverser le pays. À la fin du match, emmené par Olivier Custodio, une grande partie des joueurs s’est déplacée vers eux pour s’expliquer. «Comme nous, ils sont frustrés et très déçus, résume le capitaine du LS. Mais à aucun moment, ils n’ont eu des mots déplacés ou agressifs à notre encontre. Et ils se sont ensuite rendus calmement vers leur bus.»

Domination stérile

Cette compréhensible déception est toutefois beaucoup plus le résultat de tout ce qui a manqué au LS au cours de ces deux derniers mois surtout qu’à cette nouvelle défaite concédée contre celle qui était la moins bonne équipe de CL à domicile. Organisée, au coup d’envoi, dans un inédit 4-2-3-1, l’équipe lausannoise a au moins réussi à afficher sur le terrain une nette supériorité qu’elle n’a toutefois pas été capable de concrétiser. Une lacune rédhibitoire qui a été punie juste après la pause sur un corner habillement dévié par Rastoder (49e). Suffisant pour vaincre un LS qui ne s’est ensuite montré dangereux que par l’entremise de Labeau. Trop peu pour arracher un point et apaiser ses supporters.

André Boschetti Vaduz
LKK
LKK

Date d'inscription : 27/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par Nataniel Lun 21 Nov - 21:21

Mais qu’est-ce qui cloche au Lausanne-Sport?
https://lematin.ch/story/mais-quest-ce-qui-cloche-au-lausanne-sport-878097574052
Nataniel
Nataniel

Localisation : 1022
Date d'inscription : 12/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par Flo Mer 23 Nov - 21:58

Si qqn a la version complète ?

https://www.letemps.ch/suisse/stadelausanneouchy-mise-cio-sauver-pontaise

En gros le SLO demanderait l'aide du CIO pour rénover la Pontaise, la Tuilière étant conventionnée avec le LS uniquement

Flo

Date d'inscription : 14/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par Shogun Jeu 24 Nov - 8:49

Flo a écrit:Si qqn a la version complète ?

https://www.letemps.ch/suisse/stadelausanneouchy-mise-cio-sauver-pontaise

En gros le SLO demanderait l'aide du CIO pour rénover la Pontaise, la Tuilière étant conventionnée avec le LS uniquement

S'ils veulent attirer un minimum de monde, il ferait mieux de trouver des solutions pour mettre Samaranch aux normes. Enfin, je ne sais pas si c'est possible.

Shogun

Date d'inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par Lessing Jeu 24 Nov - 9:28

En effet, rénover la Pontaise pour les 300 suiveurs de ce club est une totale hérésie. De plus, il n'y a aucune volonté politique qui va dans ce sens. Et entendre Sirmakes dont la fortune approche le milliard demander l'aide financière du CIO... il est gentil le monsieur...
Ou alors qu'il dise clairement qu'il veut être le club no 1 en suisse romande et qu'il rachète le LS à Ineos ce serait quand même plus logique...

Lessing

Localisation :
Date d'inscription : 11/10/2007

El Kuzba aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Les articles de presse (commentaires autorisés) - Page 18 Empty Re: Les articles de presse (commentaires autorisés)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 18 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum